Musique - Echecs - Informatique - Bretagne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 28 septembre 2009

Jazz Quiz pour (re) découvrir le jazz en s'amusant

Voici un petit livre sympathique. 300 questions sur le jazz sous forme de QCM. 3 choix vous sont proposés par question. Les 300 questions sont réparties en 25 catégories : racine, blues, bop, chanteurs, standard, anecdotes...

En dehors de l'intérêt ludique, le plus de ce livre est la qualité des réponses. Chaque réponse est détaillée et fait l'objet d'un petit paragraphe. Nul doute que vous apprendrez plein de choses et que cela vous donnera l'envie d'en savoir plus ! Difficile de juger la difficulté des questions : le spectre est large ! De trop facile à trop difficile. Tout le monde devrait s'amuser !

Voici quelques exemples de question (sans les choix et sans les réponses bien sûr ;-)

  • Que signifie "Bossa-nova" ?
  • Pour sa chanson Armstrong, Claude Nougaro écrit des paroles sur un air traditionnel de negro spiritual. Lequel ?
  • Hi-De-Hi-De-Hi-De-Ho ! Un chanteur excentrique électrise les foules avec cette onomatopée. De qui s'agit-il ?
  • A quelle caractéristique Take Five doit-il son nom ?
  • Dans le monde du jazz, que signifie "NHOP" ?
  • Où et par qui a été composé A garota de Ipamena (The Girl from Ipanema) ?

samedi 5 mars 2005

Wes Montgomery - Smokin' at the Half Note

Wes Montgomery - Smokin' at the Half Note Voici une réédition CD très intéressante. L'album original "Smokin at the Half Note" est sorti en 1965. Pat Metheny le désigne comme le "plus grand album de guitare jazz jamais réalisé" ! Il a été enregistré avec le Wynton Kelly Trio (Wynton Kelly au piano, Paul Chambers à la basse, Jimmy Cobb à la batterie). Le même trio qui joue sur l'autre excellent album live de Wes Montgomery "Full house" (1962). Cette réédition contient en bonus track des titres de l'album "Willow weep for me" sorti également en 1965. Mais à l'époque ces titres issus des mêmes sessions que "Smokin at the Half Note" avaient été réarrangés et plutot dénaturés. Ils figurent ici dans leurs versions originales. A noter également, un livret de qualité (en anglais) avec des explications détaillées sur cette réédition, quelques photos, le livret original de 1965 et même un mini historique de Verve Music Group. Pour les fans ou pour découvrir Wes Montgomery, un seul conseil : acheter cet album !

Liens amazon.fr

samedi 19 février 2005

Django Reinhardt

Django Reinhardt Jean-Baptiste Reinhardt est né en Belgique près de Liverchies le 23 janvier 1910 dans une famille tsigane. Très tôt il joue du banjo puis de la guitare. Il découvre le jazz et commence à gagner sa vie en jouant dans les bals parisiens. A dix-huit ans il est victime d'un incendie dans sa roulotte. Gravement brûlé, il ne garde que deux doigts valides (l'index et majeur) à la main gauche. Néanmoins il réussira à développer une technique hors du commun et jouera donc tous les solos avec deux doigts ! En 1934, il fonde avec le violoniste Stéphane Grappelli le quintette du Hot Club de France. Le duo Reinhardt / Grappelli connaît un énorme succès et signera des standards du jazz : Nuages, Minor Swing, Les Yeux Noirs. Après une tentative de carrière aux Etats-Unis après la guerre, Django prend une semi retraite musicale dès 1947. Il décède d'une congestion cérébrale le 16 mai 1953 près de Fontainebleau. Célèbre de son vivant, sa légende ne cessera de grandir. Il est l'un des rares guitaristes européens a avoir acquis une renommée mondiale et défini une nouvelle branche du jazz : le style manouche. Django fera de la guitare Selmer-Maccaferri le symbole du jazz manouche.

Pour aller plus loin
http://fr.wikipedia.org/wiki/Django_Reinhardt
http://www.about-django.com/accueil/accueil.php
http://www.djangomontreal.com/
http://www.gadjodrom.com/

Prochain portrait : Eric Clapton

mercredi 26 janvier 2005

Kenny Burrell

Kenny Burrel - Midnight BlueKenny Burrell est né le 31 juillet 1931 à Détroit dans le Michigan. Il commence sa carrière au début des années cinquante. Il joue avec de nombreux jazzmen (Dizzy Gillepsie, Oscar Peterson, Benny Goodman, Jimmy Smith, Stan Getz, Gil Evans...) et enregistre plus d'une centaine d'albums. Le jeu de Kenny Burrell se caractérise par sa sobriété et son efficacité : pas de démonstration inutile de virtuosité, juste le bon accord et la bonne note au bon moment. Pour découvrir ce guitariste, je vous conseille d'écouter son chef d'oeuvre "Midnight Blue" (1963). Un album jazz & blues où chaque titre crée une véritable atmosphère : Chitlins Con Carne (qui sera repris avec brio par Stevie Ray Vaughan), Mule, Soul Lament, Midnight Blue sont à écouter d'urgence ! Deux autres très bons albums avec des styles très différents : "Guitar Forms" (1964) et Kenny Burrell & John Coltrane (1958). Depuis 1978, Il enseigne aussi l'histoire du jazz à l'université de Los Angeles. Il est reconnu par tous comme un parfait ambassadeur et "gentlemen" du jazz.

Pour aller plus loin www.allmusic.com

Prochain portrait : Jimmy Page

jeudi 18 mars 2004

Wes Montgomery

Wes Montgomery Vous aimez la guitare mais vous ne connaissez pas le jazz ? Alors écoutez ce disque, et vous commencerez un long parcours à travers le jazz et ses guitaristes. Wes Montgomery fait partie de ces artistes météorites qui marquent à jamais leur époque (comme Jimi Hendrix pour le rock). Il naît à Indianapolis en 1925 et meurt brutalement d'une crise cardiaque à l'âge de 43 ans en 1968. Il est unanimement reconnu comme le meilleur guitariste des années 60. Son jeu se caractérise par un feeling et un swing probablement inégalés à ce jour. Wes Montgomery jouera sur une guitare Gibson L5 CES (Cutaway Electric Spanish) tout au long de sa carrière. Pour découvrir cet artiste, je vous conseille d'écouter en priorité l'album live Full House (1962), puis l'album studio "The incredible jazz guitar of Wes Montgomery (1960)", ensuite je suis convaincu que vous ne pourrez résister à découvrir les autres albums !

Pour aller plus loin :
www.zicline.com/dossiers/wes/wes.htm
www-music.duke.edu/jazz_archive/artists/montgomery.wes/
Prochain portrait : Jimi Hendrix.