Musique - Echecs - Informatique - Bretagne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 15 avril 2005

Jeanne Cherhal - Douze fois par an

Jeanne Cherhal Après des billets sur les White Stripes et Jimi Hendrix il fallait laisser refroidir les amplis ! Ecoutez donc Jeanne Cherhal et vous serez conquis. Sacrée meilleure révélation aux victoires de la musique, je viens juste de découvrir cet album (son deuxième) et effectivement c'est une révélation ! Jeanne Cherhal écrit et chante (et pas besoin de tendre l'oreille pour comprendre les paroles) des textes caustiques qui sonnent juste sur des sujets divers et variés : l'infidélité, le mariage, la mort, le portrait du voisin, d'un inconnu.. visiblement aussi des souvenirs d'enfance sur Noël et une station d'épuration ! et même des sujets pour le moins inattendus comme la douleur des règles (chanson-titre de l'album). Lue sur amazon.fr cette phrase résume parfaitement les chansons : des tranches de vie quotidienne passées au microscope sentimentalo-farfelu de Jeanne. C'est un très bon album avec des arrangements soignés aux résonances jazz et blues réalisé par le violoncelliste Vincent Segal (qui joue avec Bumcello et M). Ce qui change de son premier album où Jeanne était seule avec son piano. Un tout petit bémol : la participation de M et de Jacques Higelin, chacun sur un titre, ne fait pas d'étincelles. Mais écoutez un couple normal, le petit voisin ou super 8 tous des petits chef-d'oeuvres !

Pour aller plus loin
Site officiel
Site d'Eric Löhrer qui l'acccompagne à la guitare
La chronique sur Zicline
Interview de Jeanne Cherhal réalisé en 2002

samedi 5 mars 2005

Wes Montgomery - Smokin' at the Half Note

Wes Montgomery - Smokin' at the Half Note Voici une réédition CD très intéressante. L'album original "Smokin at the Half Note" est sorti en 1965. Pat Metheny le désigne comme le "plus grand album de guitare jazz jamais réalisé" ! Il a été enregistré avec le Wynton Kelly Trio (Wynton Kelly au piano, Paul Chambers à la basse, Jimmy Cobb à la batterie). Le même trio qui joue sur l'autre excellent album live de Wes Montgomery "Full house" (1962). Cette réédition contient en bonus track des titres de l'album "Willow weep for me" sorti également en 1965. Mais à l'époque ces titres issus des mêmes sessions que "Smokin at the Half Note" avaient été réarrangés et plutot dénaturés. Ils figurent ici dans leurs versions originales. A noter également, un livret de qualité (en anglais) avec des explications détaillées sur cette réédition, quelques photos, le livret original de 1965 et même un mini historique de Verve Music Group. Pour les fans ou pour découvrir Wes Montgomery, un seul conseil : acheter cet album !

Liens amazon.fr