Musique - Echecs - Informatique - Bretagne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les grands joueurs d'échecs

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 9 octobre 2009

Magnus Carlsen

Dès qu'un enfant se révèle un prodige aux échecs, on le voit souvent déjà champion du monde ! Et jusqu'à maintenant, excepté pour Bobby Fischer (champion du monde à 29 ans), aucune de ces prédictions souvent hâtives (exemples français Lautier, Bacrot) n'ont tenu leurs promesses. Par contre pour Magnus Carlsen, le doute n'est plus permis ! Il aura 19 ans le 30 novembre prochain et après sa victoire et performance de plus de 3000 ELO au tournoi de Nanjing il franchira la barre des 2800 ELO au prochain classement ! Un prestigieux club des 5 : Kasparov, Kramnik, Anand, Topalov et Carlsen, seuls joueurs à avoir franchi les 2800 ELO.

Depuis septembre 2009, G. Kasparov (champion du monde à 22 ans) est devenu son entraîneur ! Anand, le champion du monde en titre doit commencer à mal dormir...

Voir sa page wikipédia : Magnus Carlsen

lundi 21 janvier 2008

Bobby Fischer

Bobby Fischer Bobby Fischer est un joueur d’échecs légendaire. Il traverse le monde des échecs telle une étoile filante. Son ascension est fulgurante et parvenu au titre suprême de champion du monde, il disparaitra dans un monde parallèle : le sien.  Robert James Fischer (dit Bobby) naît le 9 mars 1943 à Chicago aux Etats-Unis. Sa famille s’installe à New York en 1949. En 1957 il gagne le championnat des Etats-Unis. En 1958 il reçoit le titre de Grand Maître International (GMI). Il devient champion du monde en 1972 à Reykjavik en battant le joueur soviétique Boris Spassky dans un match légendaire, qualifié de match du siècle. C’est le temps de la guerre froide, la rivalité USA/URSS se retrouvait donc tout à coup symbolisée sur l’échiquier. Son classement ELO est alors de 2785 points. En 1975, Bobby Fischer doît défendre son titre contre Anatoly Karpov. Mais Fischer refuse les conditions du match fixées par la FIDE et veut imposer les siennes. La FIDE ne cèdera pas et Fischer sera déchu de son titre. Karpov devient champion du monde. Fischer disparait alors quasiment du monde et les informations sur ses activités sont très rares. En 1981 il est arrêté par erreur par la police de Pasadena ! A la suite de cette mésaventure il écrira un petit livre dénonçant sévèrement les conditions de sa détention qui dura 2 jours. En 1992 en Yougoslavie, un match revanche (non officiel) fut organisé entre Fischer et Spassky. Fischer gagne facilement ce match. Le gouvernement américain le condamne pour ne pas avoir respecté l’embargo en vigueur contre ce pays. Il risque maintenant jusqu'à dix ans de prison s’il revient aux Etats-Unis. Bobby Fischer est à l’origine de deux inventions : la pendule Fischer (la pendule digitale permettant un ajout de temps à chaque coup joué) et le « Fischer Random Chess » (variante des échecs où la position initiale des pièces est tirée au sort). Depuis l’an 2000, il vit au Japon, en 2004 il sera arrêté car son passeport a été annulé par les autorités américaines. En 2005, il est finalement accueilli par l'Islande qui lui offre la nationalité islandaise afin d'échapper aux poursuites de l'état américain. Il est décédé le 17 janvier 2008 à l'age de 64 ans. Il restera pour toujours le symbole du génie échiquéen.

Ecouter l'interview de Bachar Koualty par Robert Fontaine sur le site ECHECS.COM

[Portrait publié le 20/03/2004 et mis à jour le 21/01/2008]
Pour aller plus loin : artcile Wikipédia et Wikipédia , et aussi : http://bobbyfischer.net

Prochain portrait : Garry Kasparov

lundi 29 mars 2004

Garry Kasparov

Garry Kasparov Garry Kasparov (de son vrai nom Harry Kimovic Weinstein) est le meilleur joueur d'échecs depuis 20 ans. Il naît le 13 avril 1963 à Bakou (Azerbaïdjan). Son ascension est constante et rapide. En 1975, il gagne le championnat junior d'URSS, obtient le titre de GMI en 1980 et gagne le championnat d'URSS en 1981. Le 10 septembre 1984 débute le match contre Anatoli Karpov pour le titre de champion du monde. Le gagnant est le premier à atteindre 6 victoires sans limite du nombre de parties. Mené 5-0, Kasparov revient à 5-3 dans un match marathon de cinq mois et 48 parties. Karpov est au bord de l'épuisement physique et le 15 février 1985 le match est interrompu et annulé par Campomanes, le président de la FIDE de l'époque. Un nouveau match commence en septembre 1985, cette fois limité à 24 parties. Kasparov remporte le match le 10 novembre 1985 et devient le 13ième champion du monde de l'histoire. Trois matchs revanches (tous très serrés) suivront : Moscou/Leningrad 1986, Séville 1987 et New York/Lyon 1990. Kasparov conserve son titre à chaque fois. La forte personnalité de Kasparov attire les sponsors et suscite l'organisation d'événements très médiatisés comme son match contre l'ordinateur Deep Blue d'IBM. Après une victoire en 1996, Kasparov perd contre l'ordinateur le match revanche de 1997. En 1999, un match Kasparov contre le reste du monde organisé sur internet remporte un franc succès. Kasparov lance son site web mais l'entreprise sera un échec. Depuis 1993, suite à des différents financiers, Kasparov ne fait plus partie de la FIDE et n'est donc plus le champion du monde officiel. Néanmoins il reste le meilleur joueur du monde et le prouve en remportant la majorité des grands tournois. En 2000, il perd un match contre Vladimir Kramnik qui devient alors champion du monde officieux. Kasparov est le premier joueur à dépasser les 2800 points ELO et détient le record avec 2851 points. Après 20 ans de règne quasi absolu, l'ogre de Bakou (son surnom) montre des signes de faiblesses et sa suprématie commence à vaciller. En 2005 il annonce qu'il arrête sa carrière échiquéenne pour se consacrer à la politique.

Prochain portrait : Mikhaïl Tal